Accueil / Max Dif

Max Dif

MAX DIF de son vrai nom MAXIME ROUX est né le jour de noël 1911 dans le Cantal, il habite très vite à Limoges, rue Henri Dumont.

                Il fut d’abord typographe et linotypiste avant de devenir correcteur de presse au journal “le Populaire du Centre” à Limoges.

                Très jeune, il se passionna pour la prestidigitation et fonda avec deux copains une petite troupe “le jeune trio” qui présenta des spectacles de magie dans toute la région. C’est en 1931 que Maxime Roux devient le magicien MAX DIF (en référence au nom de jeune fille de sa mère).

                En compagnie de son épouse EVA (FRANCITA la voyante au théâtre) il montera et présentera longtemps au public limougeaud son spectacle “le revue des illusions”. Il présentera également un élégant numéro de manipulation avec des boules et des cigarettes. Il faisait apparaitre des dizaines de cigarettes allumées de ses mains montrées vide.

                En 1956 à Barcelone MAX DIF présenta un numéro de magicien chinois lors du concours de la Fédération Internationale des Sociétés Magiques. Dans la foulée il participera à une tournée européenne avec le festival mondiale de la magie.

                Devenu maître magicien de l’association française des artistes prestidigitateur, il créa le 5 décembre 1964 le Cercle Robert-Houdin du Limousin, réunissant des passionnés de magie.

                MAX DIF prit sa retraite en 1974 et se consacra à l’écriture  d’ouvrages sur la prestidigitation.

                Historien reconnu au niveau international, il a publié en 1974 son monumental ouvrage en trois volumes “histoire et évolution technique de la prestidigitation” et obtient le prix George Méliès. En 1983 il se fait remarquer pour son livre “mythologie du merveilleux”. En 1987 il publie “l’histoire illustrée de la prestidigitation” puis “la baguette magique” en 1988.

                Avec son épouse EVA, il s’installa dans un coquet pavillon dans la petite ville de Couzeix, où il recevait ses amis du cercle Robert-Houdin ainsi que de nombreux artistes du spectacle.

                Président fondateur du Cercle Robert-Houdin du Limousin, il insuffla une dynamique et conseilla de nombreux magiciens qui furent distingués lors de concours organisés par l’Association Française des Artistes Prestidigitateurs. Il anima le cercle Robert-Houdin du Limousin jusqu’à sa mort survenue le 3 février 1999.

                MAX DIF était titulaire de la médaille d’honneur de la ville de Limoges. Distingué par ses pairs, l’association française des artistes prestidigitateurs lui a remis sa plus haute distinction la médaille d’or Robert-Houdin ainsi qu’une baguette d’or. Il a également reçu le prix George Méliès pour la qualité de ses ouvrages ainsi qu’une colombe d’or à Antibes.

                La municipalité de Couzeix a donné le nom de MAX DIF à une rue de la ville en juin 2002.

                MAX DIF avait une aura internationale, il était membre de nombreuses Sociétés d’Illusionnistes à travers le monde en Espagne, en Angleterre, en Italie, aux Etats-Unis. Ses ouvrages sont épuisés et sont très recherchés par les magiciens du monde entier.

© 2015-2024 par CRHL.